Accueil > Rechercher des matières actives > Fiche Matière active

Fiche Matière active


Toxicologie de la matière active : tébuconazole

La fiche Matière active synthétise les données relatives à la santé et à l’environnement de la matière active sélectionnée. Pour obtenir plus d'information, consultez les fiches détaillées.



Fiche matière active

  Information

Rapidement absorbé par le végétal, le tébuconazole est doté de propriétés systémiques : il migre lentement dans la plante. Il en résulte une répartition très régulière de la substance active dans les organes végétaux traités. Son mécanisme d'action particulier pour un triazole (deux sites d'action distincts sur la biosynthèse des stérols) explique son large spectre d'efficacité sur un grand nombre de champignons des plantes cultivées, dont les maladies des céréales (Fusarioses, Helminthosporiose, Oïdium, Rhynchosporiose, Rouille brune, Rouille jaune, Rouille naine, Septorioses). Bonne persistance d'action pouvant aller jusqu'à 8 semaines. (Référence : Association de coordination technique agricole. Index phytosanitaire ACTA 2021.)

TEU
107534-96-3
tebuconazole
Fongicide

Comportement sur la culture : Systémique

Comportement sur le champignon : Action curative

Comportement sur le champignon : Action préventive

Triazoles
3
Modéré
Un plan de gestion de la résistance est requis. Grande différence dans le mode d’action des fongicides du groupe DMI (inhibiteurs de la déméthylation) (SBI: classe I). Résistance connue chez plusieurs espèces de champignons. Résistance croisée possible entre les fongicides du groupe DMI (inhibiteurs de la déméthylation). Les fongicides DMI (SBI: classe 1) ne démontrent pas de résistance croisé avec les autres classes SBI (inhibiteurs biosynthèse stérol).

Effets sur les fonctions physiologiques : biosynthèse des stérols dans la membranes. 
Mode et site d’action : inhibiteur de la déméthylation (C14-déméthylase) dans la biosynthèse des stérols (erg11/cyp51). 
Nom du groupe : fongicides DMI (inhibiteurs de la déméthylation) (DeMethylation Inhibitors), SBI (inhibiteurs de la biosynthèse des stérols): Classe I, (Sterol Biosynthesis Inhibitors). 

Légende :
Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque
Le tébuconazole possède une faible toxicité aiguë par les voies orale et cutanée mais il est modérément toxique par inhalation. Il est irritant pour les yeux mais non pour la peau. Ce n'est pas un sensibilisant cutané.
Le tébuconazole est classé cancérogène possible chez l'humain en raison de l'incidence plus élevée de tumeurs hépatocellulaires (adénomes et carcinomes chez les mâles et de carcinomes chez les femelles) chez les souris. La relation structurelle du tébuconazole avec au moins 6 autres composés de fongicides de la famille des triazoles qui produisent aussi des tumeurs hépatocellulaires supportent cette classification. Des effets non néoplasiques ont également été observés au foie. Une baisse de poids corporel a aussi été notée ainsi qu'une atrophie des ovaires dépendante de la dose. Chez les rats, une baisse de poids corporel et de certains paramètres hématologiques ainsi qu'une augmentation des enzymes des microsomes du foie ont été observées lors d'une étude chronique. Des études sur le développement des rats, des souris et des lapins ont démontré une sensibilité accrue des fœtus comparativement aux parents. La reproduction n'a pas été affectée dans une étude chez les rats. Le tébuconazole ne serait ni génotoxique ni un perturbateur endocrinien. Il pourrait exercer des effets neurotoxiques, principalement chez les fœtus en développement.
Le tébuconazole est modérément toxique chez les poissons d'eau douce (CL50 - 96 h de 4400 µg/L chez la truite arc-en-ciel), les invertébrés aquatiques d’eau douce (CE50 – 48 h de 2880 µg/L pour Daphnia magna) et les algues vertes (CE50 de 1640 µg/L pour Scenedesmus subspicatus). Il est toxique pour les plantes vasculaires (CE50 de 144,4 µg/L pour Lemna gibba). Ce fongicide présente un potentiel élevé de bioaccumulation.
Le tébuconazole est légèrement toxique chez les oiseaux avec une DL50 aiguë par voie orale de 1 200 mg/kg p.c. chez le colin de virginie. Ce produit est pratiquement non toxique à légèrement toxique par voie alimentaire chez le colin de Virginie et le canard colvert.
Ce fongicide est pratiquement non toxique chez les abeilles avec une DL50 par contact de 176 µg/abeille.
Élevée

Le tébuconazole est très persistant dans le sol et dans l'eau. Il est stable à l'hydrolyse et à la photolyse au sol et dans l'eau. Les demi-vies de la photolyse sont de 191 jours au sol et de 590 jours dans l'eau. La biodégradation en conditions aérobies est lente avec des demi-vies de 770 jours dans le sol et de 1 386 jours dans l'eau (système eau-sédiment). D'après l'EPA, le 1,2,4-triazole, un métabolite, est persistant dans les sols aérobies avec une demi-vie de 107 jours. Il résiste à l'hydrolyse (pH 5, 7 et 9), à la photolyse et à la biodégradation dans l'eau (demi-vie = 214 j).

Élevé
Le tébuconazole est modérément à légèrement mobile dans le sol avec un Koc = 462 à 1 251 ml/g. Son potentiel de lessivage est tout de même élevé, dû à une persistance environnementale très élevée. Le 1,2,4-triazole est modérément mobile à mobile dans les sols (Koc = 43 à 202 ml/g) et son potentiel de lessivage est élevé. Le tébuconazole n’est pas volatil à partir des sols secs et humides.
Logo Partenariat canadien pour l’agriculture

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.