Accueil > Effets toxiques des matières actives > Fiche santé

Effets toxiques des matières actives


Les fiches complètes « santé » ont été élaborées en utilisant la démarche de sélection de données et les classifications d'effets développées pour l'indicateur de risque des pesticides du Québec (IRPeQ). Une description détaillée de celles-ci est présentée dans l'IRPEQ

thiaméthoxame
Abréviation : THE
Type de pesticides : Insecticide
CAS : 153719-23-4

1563 ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.
> 2000 ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.
> 3.72 ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.
Très peu ou pas irritant ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.
Très peu ou pas irritant ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.
Non ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.
Non
III
0,12 ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.
0,35 pour tous les sous groupes de la population US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2013. Thiamethoxam. Human Health Risk Assessment for the Higher Tolerance, Use of New Formulations, and Increased Maximum Seasonal Application Rate on Imported Coffee Beans, and Condition-of-Registration Data for Leafy Vegetables (Group 4). Office of Chemical Safety and Pollution Prevention, December 12, 2012, 49 p.

US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2008. Thiamethoxam; Pesticide Tolerances. Federal Register Environmental Documents, April 18, 2008 (Volume 73, Number 76), p. 21043-21049. 
http://www.epa.gov/EPA-PEST/2008/April/Day-18/p8398.htm

US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2007. Thiamethoxam; Pesticide Tolerances. Federal Register Environmental Documents, (Volume 72, Number 120), p. 34401-34409. 
http://www.epa.gov/EPA-TOX/2007/June/Day-22/t11794.htm
1 FAO: Food and Agriculture Organization of the United Nations, 2010. Summary Report from the 2010 Joint FAO/WHO Meeting on Pesticide Residues (JMPR). World Health Organisation, Rome, 21-30 September 2010, 36 p.
http://www.fao.org/fileadmin/templates/agphome/documents/Pests_Pesticides/JMPR/2010_JMPR_Summary_Report__final_.pdf
Bilan de la toxicité aiguë
Le thiaméthoxame est légèrement toxique par la voie orale et par inhalation et il possède une faible toxicité par la voie cutanée. Il est peu ou pas irritant pour la peau et les yeux et il ne cause pas de sensibilisation cutanée.
ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.

Cancérigène peu probable chez l'humain US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2013. Thiamethoxam. Human Health Risk Assessment for the Higher Tolerance, Use of New Formulations, and Increased Maximum Seasonal Application Rate on Imported Coffee Beans, and Condition-of-Registration Data for Leafy Vegetables (Group 4). Office of Chemical Safety and Pollution Prevention, December 12, 2012, 49 p.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2007. Thiamethoxam Human Health Risk Assessment for Proposed New Uses or Revised Uses on Artichoke, Barley, Brassica Vegetables, Bushberry, Caneberry, Cotton, Cranberry, Cucurbit Vegetables, Fruiting Vegetables, Hops, Juneberry, Leafy Vegetables, Legume Vegetables, Lingonberry, Mint, Oilseed Crops, Pecan, Pome Fruit, Potato Seed Pieces, Root Vegetables (Except Sugarbeet), Salal, Stone Fruit, Strawberry, Tobacco, Tuberous and Corm Vegetables, and Turf. Office of Prevention, Pesticides and Toxic Substances, May 22, 2007, 59 p.
Non génotoxique chez l'humain ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.
Le thiaméthoxame a fait l’objet de cinq études de génotoxicité in vitro et in vivo. Aucun signe de génotoxicité n’a été mis en évidence par ces études.
Perturbateur endocrinien potentiel ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.
Un certain nombre de paramètres sont modifiés chez diverses espèces après un traitement au thiométhoxame de durée variable, ce qui montre une interaction possible avec les systèmes endocriniens. Des signes indicateurs d’effets sur le système endocrinien ont été observés pour l’ensemble des espèces et des durées d’exposition. Parmi les manifestations spécifiques aux rats, on note les suivantes : augmentation du cholestérol plasmatique, hypertrophie hépatocellulaire, augmentation de la masse des surrénales, stéatose de la corticosurrénale, hypertrophie de l’épithélium folliculaire thyroïdien. Dans l’étude sur la toxicité pour la reproduction sur deux générations, il y a diminution de la masse des testicules et augmentation de l’incidence et de la gravité de l’atrophie des tubules séminifères dans la génération F1. Chez les souris, les doses supérieures entraînent une diminution de la masse et l’atrophie des ovaires lors de l’étude de 90 jours, et une augmentation légère et passagère de la masse des surrénales chez les femelles au moment du sacrifice avant la fin de l’étude d’oncogénécité. Chez les chiens, il y a diminution de la masse des testicules et des ovaires lors de l’étude de 90 jours. Ces changements dans la masse d’organes sont accompagnés de signes histopathologiques de retard au niveau de la maturation des ovaires et d’une spermatogenèse réduite, avec une incidence minime à modérée de cellules spermatiques géantes dans les testicules.
Effets suspectés chez l'animal ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages. 

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages. 

US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2007. Thiamethoxam Human Health Risk Assessment for Proposed New Uses or Revised Uses on Artichoke, Barley, Brassica Vegetables, Bushberry, Caneberry, Cotton, Cranberry, Cucurbit Vegetables, Fruiting Vegetables, Hops, Juneberry, Leafy Vegetables, Legume Vegetables, Lingonberry, Mint, Oilseed Crops, Pecan, Pome Fruit, Potato Seed Pieces, Root Vegetables (Except Sugarbeet), Salal, Stone Fruit, Strawberry, Tobacco, Tuberous and Corm Vegetables, and Turf. Office of Prevention, Pesticides and Toxic Substances, May 22, 2007, 59 p.
Le thiaméthoxame n’a aucun effet sur les indices de reproduction normalisés (accouplement, gestation, fertilité, viabilité) dans deux études de toxicité sur le plan de la reproduction s’étalant sur plusieurs générations ou dans une étude de neurotoxicité sur le développement. L’atrophie des tubules séminifères est toutefois constatée dans la génération F1 (dans la première étude de toxicité sur le plan de la reproduction s’étalant sur plusieurs générations) en l’absence de toxicité systémique parentale, ce qui pourrait refléter une plus grande sensibilité qualitative et quantitative chez les petits. On n’observe pas cette lésion dans la génération F0 ni lors des études de neurotoxicité sur le développement ni lors d’études de toxicité subchronique ou chronique chez les rongeurs. L’atrophie des tubules séminifères est cependant observée chez des chiens adultes dans le cadre de deux études, l’une de 90 j et l’autre d’un an. Dans la deuxième étude de toxicité sur le plan de la reproduction s’étalant sur plusieurs générations, on observe une diminution du nombre de spermatozoïdes chez les mâles F1 en l’absence de toxicité systémique chez les parents. La dose sans effet nocif observé (DSENO) pour cette observation (atrophie des tubules séminifères chez les mâles F1) est la plus faible des DSENO de l’ensemble de la base de données toxicologiques pour le thiaméthoxame (1,2 mg/kg p.c./j; résultats combinés des études de toxicité sur le plan de la reproduction). Cependant, on ne connait pas les effets que pourraient avoir l'atrophie des tubules sur la génération suivante.
Données insuffisantes ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.
Dans des études sur le développement des rats et des lapins, les fœtus n'ont pas démontré de sensibilité accrue comparativement aux mères. Par contre, dans une étude sur la toxicité pour la reproduction chez le rat s’étalant sur deux générations, l’atrophie des tubules séminifères est constatée dans la génération F1 en l’absence de toxicité systémique parentale, ce qui pourrait refléter une plus grande sensibilité qualitative et quantitative chez les jeunes. Les seuls animaux chez lesquels on observe cette atrophie sont ceux qui ont été exposés au thiaméthoxame à la fois dans l’utérus et après la naissance. Cependant, on ne connait pas les effets que pourraient avoir l'atrophie des tubules sur la génération suivante.
0,004 tous les sous groupes de la population ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.
0,012 tous les sous groupes de la population US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2013. Thiamethoxam. Human Health Risk Assessment for the Higher Tolerance, Use of New Formulations, and Increased Maximum Seasonal Application Rate on Imported Coffee Beans, and Condition-of-Registration Data for Leafy Vegetables (Group 4). Office of Chemical Safety and Pollution Prevention, December 12, 2012, 49 p.

US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2008. Thiamethoxam; Pesticide Tolerances. Federal Register Environmental Documents, April 18, 2008 (Volume 73, Number 76), p. 21043-21049. 
http://www.epa.gov/EPA-PEST/2008/April/Day-18/p8398.htm

US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2007. Thiamethoxam; Pesticide Tolerances. Federal Register Environmental Documents, (Volume 72, Number 120), p. 34401-34409. 
http://www.epa.gov/EPA-TOX/2007/June/Day-22/t11794.htm
0,08 FAO: Food and Agriculture Organization of the United Nations, 2010. Summary Report from the 2010 Joint FAO/WHO Meeting on Pesticide Residues (JMPR). World Health Organisation, Rome, 21-30 September 2010, 36 p.
http://www.fao.org/fileadmin/templates/agphome/documents/Pests_Pesticides/JMPR/2010_JMPR_Summary_Report__final_.pdf
Des doses aiguës élevées de thiaméthoxame exercent des effets au niveau de la batterie d’observations fonctionnelles et de l’activité locomotrice, effets très probablement attribuables à la toxicité générale. On n’observe pas de neurotoxicité lors d’une étude de neurotoxicité subchronique et il n’y a pas de neurohistopathologie après administration aiguë ou subchronique de thiaméthoxame. À la dose supérieure de l’étude de neurotoxicité sur le développement, on observe une baisse de poids du cerveau et des changements dans les paramètres morphométriques du cerveau, chez les mâles comme chez les femelles, sans constater de changements de comportement connexes.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

Bilan des effets à Long terme
Il n’y a aucun signe d’oncogénécité après administration chronique de thiaméthoxame à des rats. Des effets de toxicité systémique sont observés chez les 2 sexes, soit une néphropathie chronique et de l’infiltration lymphocytaire au niveau des reins chez les mâles, une baisse du gain de masse corporelle, des lésions chroniques au niveau des tubules rénaux et des foyers d’altération cellulaire hépatique chez les femelles. Chez la souris, l’organe cible principal est le foie (hypertrophie hépatocellulaire, nécrose d’hépatocytes isolés, infiltration lymphocytaire et pigmentation (subchronique) ou hyperplasie (chronique) des cellules de Kupffer); les mâles étant plus sensibles que les femelles. L’administration répétée entraîne l’apparition de tumeurs hépatiques, bénignes et malignes, chez les deux sexes. Le produit a déjà été classé cancérigène probable chez l’humain en raison de la réponse tumorigène chez cette espèce. Cependant, il appert, suite à de nouvelles études,  que seule la souris est sensible au mode d'action conduisant au développement des tumeurs, non observées chez le rat. Comme les humains possèdent un profil métabolique semblable à celui du rat, il a été établi que le risque de cancérogénicité devrait être très faible.

Chez le chien, les testicules apparaissent comme le principal organe cible (diminution de la masse des testicules; réduction de la spermatogenèse; incidence minime à modérée de cellules spermatiques géantes dans les testicules). L’atrophie des tubules séminifères est observée chez un mâle traité à la dose supérieure. On constate également à cette dose une diminution de la masse des ovaires, associée à un retard dans la maturation de ceux-ci. Dans des études sur le développement des rats et des lapins, les fœtus n'ont pas démontré de sensibilité accrue comparativement aux mères. Par contre, dans une étude sur la toxicité pour la reproduction chez le rat s’étalant sur deux générations, l’atrophie des tubules séminifères est constatée dans la génération F1 en l’absence de toxicité systémique parentale, ce qui pourrait refléter une plus grande sensibilité qualitative et quantitative chez les jeunes. Les seuls animaux chez lesquels on observe cette atrophie sont ceux qui ont été exposés au thiaméthoxame à la fois dans l’utérus et après la naissance. L’atrophie des tubules séminifères est cependant observée chez des chiens adultes dans le cadre de deux études, l’une de 90 j et l’autre d’un an. Dans la deuxième étude de toxicité sur le plan de la reproduction chez le rat s’étalant sur plusieurs générations, on observe une diminution du nombre de spermatozoïdes chez les mâles F1 en l’absence de toxicité systémique chez les parents. Cependant, on ne connait pas les effets que pourraient avoir l'atrophie des tubules sur la génération suivante. Un certain nombre de paramètres sont modifiés chez diverses espèces après un traitement au thiométhoxame de durée variable, ce qui montre une interaction possible avec les systèmes endocriniens. Des signes indicateurs d’effets sur le système endocrinien ont été observés pour l’ensemble des espèces et des durées d’exposition.
ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2001. Note réglementaire REG2001-03: Thiaméthoxam, Helix, Helix XTra. Santé Canada, 9 février 2001, 65 pages.

ARLA: Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire, 2007. ERC2007-01: Rapport d’évaluation : Thiaméthoxame. Santé Canada, 22 juin 2007, 111 pages.

US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2007. Thiamethoxam Human Health Risk Assessment for Proposed New Uses or Revised Uses on Artichoke, Barley, Brassica Vegetables, Bushberry, Caneberry, Cotton, Cranberry, Cucurbit Vegetables, Fruiting Vegetables, Hops, Juneberry, Leafy Vegetables, Legume Vegetables, Lingonberry, Mint, Oilseed Crops, Pecan, Pome Fruit, Potato Seed Pieces, Root Vegetables (Except Sugarbeet), Salal, Stone Fruit, Strawberry, Tobacco, Tuberous and Corm Vegetables, and Turf. Office of Prevention, Pesticides and Toxic Substances, May 22, 2007, 59 p.

US EPA: United States Environmental Protection Agency, 2013. Thiamethoxam. Human Health Risk Assessment for the Higher Tolerance, Use of New Formulations, and Increased Maximum Seasonal Application Rate on Imported Coffee Beans, and Condition-of-Registration Data for Leafy Vegetables (Group 4). Office of Chemical Safety and Pollution Prevention, December 12, 2012, 49 p.
Logo Partenariat canadien pour l’agriculture

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.