Accueil > Rechercher des matières actives > Fiche Matière active

Fiche Matière active


Toxicologie de la matière active : tétraconazole

La fiche Matière active synthétise les données relatives à la santé et à l’environnement de la matière active sélectionnée. Pour obtenir plus d'information, consultez les fiches détaillées.



Fiche matière active

  Information

Systémique, il pénètre rapidement dans la plante et se répartit de façon régulière dans les tissus des organes traités. Doté d'une bonne sélectivité et d'une longue persistance d'action (45-50 jours), il agit de manière préventive et curative sur un grand nombre de champignons des plantes cultivées et des semences : Black-rot, Carie, Cercosporiose, Charbons, Oïdiums, Ramulariose, Rouilles, Sptorioses et Tavelure. (Référence : Association de coordination technique agricole. Index phytosanitaire ACTA 2021.)

TEZ
112281-77-3
tetraconazole
Fongicide

Comportement sur la culture : Systémique

Comportement sur le champignon : Action curative

Comportement sur le champignon : Action préventive

Triazoles
3
Modéré
Un plan de gestion de la résistance est requis. Grande différence dans le mode d’action des fongicides du groupe DMI (inhibiteurs de la déméthylation) (SBI: classe I). Résistance connue chez plusieurs espèces de champignons. Résistance croisée possible entre les fongicides du groupe DMI (inhibiteurs de la déméthylation). Les fongicides DMI (SBI: classe 1) ne démontrent pas de résistance croisé avec les autres classes SBI (inhibiteurs biosynthèse stérol).

Effets sur les fonctions physiologiques : biosynthèse des stérols dans la membranes. 
Mode et site d’action : inhibiteur de la déméthylation (C14-déméthylase) dans la biosynthèse des stérols (erg11/cyp51). 
Nom du groupe : fongicides DMI (inhibiteurs de la déméthylation) (DeMethylation Inhibitors), SBI (inhibiteurs de la biosynthèse des stérols): Classe I, (Sterol Biosynthesis Inhibitors). 

Légende :
Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque
Le tétraconazole de qualité technique est légèrement toxique par voie orale et par inhalation et peu toxique par la voie cutanée. Il est légèrement irritant pour les yeux selon l'EPA et un irritant minime selon l'ARLA, mais il est peu ou pas irritant pour la peau. Il n'est pas un sensibilisant cutané.
Aucun changement oncogénique lié au traitement n'a été observé chez le rat.  Chez la souris, on relève une incidence accrue d’adénomes et de carcinomes hépatocellulaires chez les mâles et les femelles. L’apparition de tumeurs du foie chez la souris est considérée comme un critère d’effet toxicologique pertinent dans l’évaluation des risques pour l’humain. Dans les études de toxicité développementale chez le rat et le lapin, aucune sensibilité accrue des fœtus comparativement aux mères n'a été observée. Le tétraconazole n'était pas toxique pour la reproduction. Il n'est pas considéré neurotoxique ni génotoxique, mais pourrait être un perturbateur endocrinien.
Le tétraconazole est toxique pour les algues (CE50-72h de 270 µg/L chez Scenedesmus subspicatus) et pour les plantes aquatiques (CE50-7 jours de 310 µg/L chez Lemna gibba). Il est modérément toxique pour les poissons (CL50-96h de 3910 µg/L chez la truite arc-en-ciel) et pour les invertébrés aquatiques (CE50-48h de 2630 µg/L chez Daphnia magna).
Le tétraconazole est modérément toxique chez les oiseaux exposés par voie orale (DL50 de 131 mg/kg chez le colin de Virginie).
Le tétraconazole est faiblement toxique chez les abeilles (DL50 de 63 µg/abeille par contact et DL50 supérieure à 130 µg/abeille par voie orale).
Élevée
Le tétraconazole a une persistance élevée dans les sols en milieu aérobie (demi-vie de 895 à 2 160 jours) de même qu’en milieu anaérobie (demi-vie de 12 400 à 48 500 jours). Ce fongicide a une persistance faible en milieu aquatique aérobie (demi-vie de 1,6 à 1,9 jour) et anaérobie (demi-vie de 3,22 à 3,29 jours). Les principaux résidus formés par la biotransformation du tétraconazole dans les sols sont le M14360-acide, le M14360-alcool et l’acide triazolylacétique. Le M14360-acide a une persistance allant de modérée à élevée (demi-vie de 74 à 221 jours), tandis que le M14360-alcool et l’acide triazolylacétique ont une faible persistance (demi-vie de 4,74 à 10,9 heures et de 6,14 à 11,1 jours, respectivement). Selon l’ARLA, le tétraconazole peut s’accumuler dans les sols et rester rémanent jusqu’à la saison de croissance suivante. Ses produits de transformation devraient se transformer beaucoup plus vite qu’ils ne se forment.
Élevé
Le tétraconazole est soluble dans l’eau. La constante d’adsorption sur le carbone organique (Koc) pour ce fongicide est de 586 ml/g. Il est modérément adsorbé sur la matière organique du sol et a une mobilité élevée compte tenu de sa persistance. Ses principaux produits de transformation, le M14360-acide et l’acide triazolylacétique, possèdent une mobilité plus faible, car ils sont moins persistants. Le tétraconazole est non volatil à partir des sols humides et de l’eau selon la constante de la loi de Henry (H = 3,5 x 10-9 atm.m3/mol). Selon l’ARLA, la capacité d’adsorption du tétraconazole limite son déplacement vertical dans le sol et les risques qu’il contamine la nappe phréatique. Cependant, sa forte solubilité et sa persistance élevée dans l’environnement peuvent lui permettre d’atteindre la nappe phréatique dans certaines conditions environnementales et à la suite d’applications répétées sur des périodes prolongées.
Logo Partenariat canadien pour l’agriculture

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.