Accueil > Effets toxiques des matières actives > Fiche

Effets toxiques des matières actives


Information
133-07-3
folpel
Fongicide
Phtalimide
M
Activité s'exerçant à plusieurs sites.
Légende : Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque

Le folpet a présenté une faible toxicité aiguë par voie orale chez le rat et la souris et par voie cutanée chez le lapin. Une toxicité aiguë faible à modérée a été notée chez les rats exposés au folpet par inhalation. Le folpet a provoqué une irritation oculaire légère à grave chez le lapin dans plusieurs essais, mais pas d’irritation cutanée. Le folpet était un sensibilisant cutané chez le cobaye dans les tests de maximisation et de Beuhler.

Chez les animaux de laboratoire la cancérogénicité du folpet est limitée par un seul type de tumeur (adénomes et carcinomes du petit intestin, principalement dans la portion proximale du duodénum) chez les deux sexes d'une seule espèce, la souris. La nouvelle classification de l'EPA le considère comme un cancérogène potentiel à doses élevées et prolongées et qui causent une cytotoxicité et une hyperplasie régénérative des cellules. Il serait probablement non cancérigène à des doses ne causant pas de cytotoxicité et une hyperplasie régénérative des cellules et probablement à fortes doses. Chez les rats, le folpet ne s'est pas révélé cancérogène. Des études sur le développement des rats (1) et des lapins (2) ont démontré une sensibilité qualitative et quantitative accrue des fœtus comparativement aux mères. Dans 2 études sur la reproduction des rats, la progéniture n'a pas démontré de sensibilité accrue qualitative ou quantitative comparativement aux parents. Aucun effet n'a été noté sur les paramètres de la reproduction. Il n'y a rien dans la base de données qui suggère une quelconque perturbation endocrinienne ni des effets neurotoxiques pouvant être causés par le folpet.

Le folpet est très toxique chez les poissons d'eau douce (CL50 - 96 h de 15 µg/L chez la truite arc-en-ciel) et les invertébrés aquatiques d’eau douce (CE50 - 48 h de 20 µg/L pour Daphnia magna). Il est toxique chez les algues (CE50 - 4 jours de 100 µg/L pour Scenedesmus subspicatus).
Le folpet est faiblement toxique chez les oiseaux exposés par voie orale (DL50 supérieure à 2510 mg/kg p.c. chez le colin de Virginie).

Ce fongicide est peu toxique chez les abeilles.

Faible
En condition abiotique, la photolyse n’est pas une voie de dégradation significative du folpet, mais l’hydrolyse est très rapide (demi-vie de 1,1 heure à pH 7). Les produits de dégradation obtenus sont les dérivés de la portion phtalimide du folpet (phtalimide, acide phtalamique et acide phtalique) et les dérivés de la portion trichlorométhyle (trichlorométhylthiol, thiophosgène, CO2, H2S et COS). Le folpet est également susceptible à la biotransformation dans les sols en condition aérobie (demi-vies de 2,55 jours). Globalement, il s’agit donc d’une matière active peu persistante dans le sol et l’eau.
Faible
La constante d'adsorption sur le carbone organique (Koc) du folpet est de 7,47 à 21,87 ml/g, ce qui fait qu’il est de très mobile à mobile dans le sol. Son potentiel de lessivage est toutefois faible compte tenu de sa faible persistance. Le folpet est volatil à partir des sols humides et de l'eau selon la constante de la loi de Henry (H = 2,96 x 10-3 atm.m3/mol). Cependant, selon l'EPA, l'hydrolyse rapide du folpet devrait limiter la volatilisation.


logo

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.