Accueil > Effets toxiques des matières actives > Fiche

Effets toxiques des matières actives


Information
79622-59-6
IKF-1216, fluaziname
Fongicide
Dinitroaniline
29
Découplage de la phosphorylation oxydative (perturbation de l’établissement du gradient du H+).
Légende : Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque

Le fluaziname 94,5 % a été considéré comme possédant une faible toxicité aiguë par les voies orale et cutanée, et une toxicité modérée par inhalation chez les rats SD ou CD. Il était légèrement irritant par application cutanée, et extrêmement irritant pour les yeux de lapins néo-zélandais blancs. Les résultats des essais de sensibilisation cutanée chez les cobayes étaient positifs.

Dans des études de toxicité subchronique et chronique, le fluaziname touchait les organes suivants : foie, poumons, utérus, testicules, pancréas, thymus, thyroïde, estomac, yeux et cerveau. La toxicité hépatique était évidente dans la plupart des études. Des études à long terme tant chez les rats que chez les souris ont révélé certains signes d’oncogénicité induits par le traitement au niveau de la thyroïde et du foie. Dans les études sur le développement des rats et des lapins, une sensibilité qualitative plus grande des fœtus a été démontrée chez les 2 espèces. Le fluaziname n'était pas toxique pour la reproduction. Parmi les effets liés au système endocrinien, on a noté les testicules de petite taille et (ou) flasques, l’atrophie des tubules séminifères, l’atrophie pancréatique exocrine et l’hyperplasie du thymus. Le fluaziname n'est pas génotoxique et aucun signe probant de neurotoxicité n'a été observé. Dans une étude de neurotoxicité sur le plan du développement, une évidence de sensibilité additionnelle a également été observée chez les fœtus.

Le fluaziname est extrêmement toxique chez les poissons et hautement toxique chez les invertébrés aquatiques dulcicoles. Ce fongicide est toxique chez les plantes aquatiques. La valeur de log P indique qu'il présente un potentiel élevé de bioaccumulation.

-

Il est faiblement à modérément toxique chez les oiseaux exposés par voie orale avec une DL50 supérieure à 4 190 mg/kg p.c. chez le canard colvert et de 1 782 mg/kg p.c. chez le colin de Virginie. Il est faiblement toxique chez les oiseaux exposés par voie alimentaire.

Ce fongicide est pratiquement non toxique chez les abeilles exposées par voie orale ou par contact.

Élevée

Le fluaziname résiste à l'hydrolyse en milieu acide. Il se dégrade par cette voie en milieu neutre avec une demi-vie de 42 jours à pH 7 et plus rapidement en milieu alcalin (pH 9) avec une demi-vie de 4,6 jours. Le principal produit de dégradation formé à pH 7 et 9 est l'acide 5-chloro-6-(3-chloro-2,6-dinitro-4-trifluorométhylanilino) nicotinique (CAPA). Ce dernier résiste à l'hydrolyse à ces pH. La photolyse constitue une voie importante de transformation du fluaziname dans l'eau. Sa demi-vie de dégradation au moyen ce mécanisme est de 2,5 jours dans l'eau à pH 5 et de 22 jours à la surface du sol. Le fluaziname est classé modérément persistant à persistant dans les sols aérobies où il est biodégradé avec une demi-vie variant de 38 à 200 jours (moyenne de 112 jours). Il est faiblement persistant dans les sols en conditions anaérobies (TD50 = 4,5 jours) et dans les systèmes eau-sédiment (conditions aérobies TD50 varie de 1 à 3,2 jours; conditions anaérobies TD50 est inférieure à 1 jour). Son principal métabolite est le 5-[(3-chloro-5-(trifluorométhyl)-2-pyridyl)amino]-α;,α;,α;-trifluoro-4,6-dinitro-o-crésol (HYPA). Ce produit est persistant dans les sols (demi-vie = 117,6 jours).

Faible

Le Koc du fluaziname varie de 1 705 à 2 316 ml/g, il indique que ce fongicide est légèrement mobile dans les sols. Le potentiel de lessivage de ce fongicide est faible. Le HYPA, un métabolite, est modérément à légèrement mobile dans les sols (Koc = 450 à 1 667 ml/g). Étant donné la persistance de ce métabolite, il présente un potentiel de lessivage élevé. Il peut donc contaminer l'eau souterraine par lixiviation.