Accueil > Rechercher des matières actives > Fiche Matière active

Fiche Matière active


Toxicologie de la matière active : glyphosate (sel de potassium)

La fiche Matière active synthétise les données relatives à la santé et à l’environnement de la matière active sélectionnée. Pour obtenir plus d'information, consultez les fiches détaillées.



Fiche matière active

  Information

Il est inactivé au contact du sol. Absorbé par les feuilles, il est véhiculé par la sève jusqu'à l'extrémité des racines et des rhizomes. Il agit par blocage de la biosynthèse des acides aminés aromatiques. Il est efficace sur pratiquement toutes les mauvaises herbes annuelles ou vivaces et n’est pas sélectif des cultures. Il peut en particulier, être utilisé pour la destruction des plantes vivaces telles que chiendents, renouées, lisserons... (Référence : Association de coordination technique agricole. Index phytosanitaire ACTA 2021.) 

GPP
70901-12-1
glycine, N-(phosphonomethyl)- potassium salt , glyphosate, potassium salt
Herbicide
À déterminer
Dérivés de glycine
9
Modéré à élevé

Liste des mauvaises herbes confirmées résistante au Québec (2011-2019) : amarante tuberculée (résistance unique et multirésistante (2+9), (2+5+9), (2+9+14)), canola spontané, moutarde des oiseaux, petite herbe à poux (résistance unique et multirésistante (2+9)) vergerette du Canada (résistance en développement, à surveiller) .

Effets sur les fonctions physiologiques : métabolisme cellulaire.

Mode et site d’action : inhibition de la 5-énolpyruvylshikimate-3-phosphate synthase (EPSPS). Inhibiteur de la synthèse des acides aminés aromatiques. 

Légende :
Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque
Le glyphosate possède une faible toxicité aiguë par les différentes voies d'exposition. Il est modérément irritant pour les yeux selon la terminologie de Tomlin (2006) d'où son classement dans la catégorie II. Il est non irritant pour la peau et ce n'est pas un sensibilisant cutané. Les formulations de glyphosate semblent être plus toxiques que la matière active.
Le glyphosate a causé des effets chez les rats et les souris à des doses très élevées seulement. Les observations consistaient principalement en une baisse de poids corporel et en effets rénaux, hépatiques et oculaires. Il n'y avait aucune évidence de cancérogénicité. Dans des études sur la reproduction et le développement des animaux de laboratoire, les petits n'ont pas démontré de sensibilité accrue comparativement aux adultes après une exposition in utero et/ou postnatale au glyphosate. Il n'est ni génotoxique ni neurotoxique et il ne perturbe pas la fonction endocrinienne.
Le glyphosate sous la forme de son sel de potassium est faiblement toxique chez les invertébrés aquatiques d’eau douce (CE50 – 48h > 1227000 µg/L pour Daphnia magna) et légèrement toxique chez les algues vertes (CE50 - 72 h > 35000 µg/L pour Pseudokirchneriella subcapitata). Selon l’EPA, la forme acide du glyphosate ainsi que ses sels sont légèrement toxique chez les poissons d'eau douce (CL50 - 96 h > 71400 µg/L chez la truite arc-en-ciel). Le glyphosate sous forme acide est légèrement toxique chez les plantes vasculaires (CE50 – 7 jours de 23200 µg/L pour Lemna gibba).
Le glyphosate sous forme de sel de potassium est faiblement toxique chez les oiseaux exposés par voie orale (DL50 > 2241 mg/kg p.c. chez le colin de Virginie).
Cet herbicide est faiblement toxique chez les abeilles (DL50 par contact > 100 µg/abeille).
Faible
La forme acide du glyphosate est de faiblement persistante à persistante dans les sols en condition aérobie (demi-vie de 0,8 à 151 jours) et en condition anaérobie (demi-vie de 3 à 1699 jours). Elle est de faiblement persistante à persistante dans l’eau en condition aérobie (demi-vie de 1 à 146 jours) et en condition anaérobie (demi-vie de 7 à 209 jours). Cet herbicide est stable à l’hydrolyse aux pH normalement rencontrés dans l’environnement (demi-vie de 1627 jours à pH 7). La phototransformation dans le sol et dans l’eau n’est pas une voie de transformation importante.

Le principal produit de dégradation du glyphosate est l’acide aminométhylphosphonique (AMPA). Il est de faiblement persistant à persistant dans les sols en condition aérobie (demi-vie de 2,1 à 151 jours) et dans l’eau en condition aérobie (demi-vie de 2 à 83,4 jours).
Faible

La constante d'adsorption sur le carbone organique (Koc) de la forme acide du glyphosate est de 500 à 60000 ml/g. Elle est donc légèrement mobile à immobile dans les sols et son potentiel de lessivage est faible. La forme acide du glyphosate ne devrait donc pas être entraînée jusque dans les eaux souterraines. Elle est non volatile à partir des sols humides et de l'eau selon la constante de la loi de Henry (H = 2,07 x 10-14 atm.m3/mol).

En ce qui concerne l’AMPA, sa constante d'adsorption sur le carbone organique (Koc) est de 1160 à 59510 ml/g. Ce métabolite est donc légèrement mobile à immobile dans les sols et son potentiel de lessivage est faible. Il ne devrait donc pas être entraîné jusque dans les eaux souterraines.

Logo Partenariat canadien pour l’agriculture

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.