Accueil > Rechercher des matières actives > Fiche Matière active

Fiche Matière active


Toxicologie de la matière active : spinétorame

La fiche Matière active synthétise les données relatives à la santé et à l’environnement de la matière active sélectionnée. Pour obtenir plus d'information, consultez les fiches détaillées.



Fiche matière active

  Information

Le spinetorame est le 2e représentant de la famille chimique des spinosynes avec le spinosad. Le mode d'action original des 2 insecticides de ce groupe est situé au niveau d'un site spécifique de récepteur d'acétylcholine et secondairement par blocage du canal chlore du récepteur GABA (système nerveux de l'insecte). Il est efficace sur les ravageurs du groupes des Thysanoptères (thrips), Lépidoptères (diverses chenilles défoliatrices et/ou des fruits comme les tordeuses), diptères (drosophile), Hémiptères (psylle). Il agit par contact et puissamment par ingestion d'où son excellente efficacité sr les jeunes stades larvaires, en particulier au moment de l'éclosion (ingestion du chorion de l'oeuf). Après pulvérisation de la bouillie sur les organes aériens, la substance active pénètre et diffuse localement. Sa persistance d'action est de 7 à 21 jours selon le ravageur visé. (Référence : Association de coordination technique agricole. Index phytosanitaire ACTA 2021.) 

SPN
187166-40-1 / 187166-15-0
spinetoram
Insecticide

Comportement sur la culture : Non systémique

Mode de pénétration sur l'ennemi : Insecticide de contact

Mode de pénétration sur l'ennemi : Insecticide d'ingestion

Spinosynes
5
Faible

Liste des insectes et acariens soupçonnés résistants au Québec : doryphore de la pomme de terre, fausse-teigne des crucifères, mouche mineuse serpentine américaine, thrips de l'oignon, thrips des petits fruits, tordeuse à bande obliques.

Effets sur les fonctions physiologiques : nerf et muscle. 
Mode et site d’action : modulateurs allostériques du récepteur nicotinique de l'acéthylcholine (nAChR) - site I.

Légende :
Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque
Chez les animaux de laboratoire, le spinétorame a exercé une faible toxicité aiguë quelque soit la voie d'exposition. Il est peu ou pas irritant pour la peau et les yeux et la matière active a été classée par l'ARLA comme un sensibilisant cutané potentiel en raison de résultats positifs dans un essai des ganglions lymphatiques locaux chez la souris. Pour sa part l'EPA le classe comme un sensibilisant cutané. Par contre, les formulations ne sont pas sensibilisantes.
L'EPA considère que du point de vue toxicologique, le spinetoram est identique au spinosad. On ne considère pas que le Spinosad est neurotoxique, génotoxique, oncogène ou tératogène. L’observation la plus récurrente après l’administration subchronique et chronique de doses de spinétorame chez le rat, la souris et le chien est la vacuolisation et/ou l’agrégation de macrophages dans divers tissus, notamment les tissus et organes du système endocrinien, mais surtout ceux du système lymphatique.Une incertitude demeure quant au mode d’action du spinétorame (identification du contenu des vacuoles).
Le spinétorame est modérément toxique chez les poissons d'eau douce (CL50 - 96 h de 3460 µg/L chez la truite arc-en-ciel) et toxique chez les invertébrés aquatiques d’eau douce (CE50 - 48 h de 288 µg/L pour Daphnia magna). Il est faiblement toxique chez les plantes aquatiques (CE50 - 7 jours supérieure à 14200 µg/L pour Lemna gibba). Le spinétorame a un faible potentiel de bioaccumulation chez les organismes aquatiques.
Le spinétorame est faiblement toxique chez les oiseaux exposés par voie orale (DL50 supérieure à 2250 mg/kg p.c. chez le canard colvert).
Cet insecticide est très toxique chez les abeilles (DL50 par contact de 0,024 µg/abeille).
Faible
Le spinétorame se compose de deux molécules analogues qui se comportent de façon similaire dans l’environnement : le XDE-175-J et le XDE-175-L. Au niveau des transformations abiotiques, le spinétorame est stable à l’hydrolyse à pH acide-neutre et légèrement sensible à pH basique (demi-vie de 158 jours à pH 9). Il est légèrement instable aux conditions de photolyse dans les sols (demi-vie de 45,1 jours), mais se dégrade très rapidement par la photolyse dans l’eau (demi-vie inférieure à un jour). Dans les sols, le spinétorame est transformé rapidement par les microorganismes en condition aérobie (demi-vie de 20 jours). Cette dégradation est plus lente dans les milieux aquatiques aérobies (demi-vie de 118 jours). Le principal produit secondaire du spinétorame résulte d’une déméthylation de la molécule (N-déméthyl-175-J et N-déméthyl-175-L). Ce produit de dégradation est peu persistant dans les sols (demi-vie de 10,4 jours pour le N-déméthyl-175-J).
Faible
La constante d'adsorption sur le carbone organique (Koc) du spinétorame est de 1375 ml/g. Il est donc peu mobile dans les sols et son potentiel de lessivage est faible. Le spinétorame est non volatil à partir des sols humides et de l'eau (H = 3,9 x 10-8 atm.m3/mol).
Logo Partenariat canadien pour l’agriculture

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.