Accueil > Effets toxiques des matières actives > Fiche

Effets toxiques des matières actives


Information
65733-16-6
(S)-methoprene
Insecticide
Analogue d'hormones juvéniles
7A
Analogue d’hormones juvéniles (régulation de la croissance des insectes). Reproduire l'effet d'hormones juvéniles, empêchant la mue de la larve à l'adulte.
Légende : Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque

Le S-méthoprène possède une faible toxicité aiguë quelle que soit la voie d'exposition. il est légèrement irritant pour les yeux mais il n'est pas un irritant ou un sensibilisant cutané. Cependant selon l'IPCS 2002, certaines formulations auraient causé une sensibilisation chez les cobayes que l'on pense être causé par un ingrédient présent dans la formulation.
Le méthoprène n'est pas cancérogène. Aucune toxicité sur la reproduction ou sur le développement n'est anticipée chez les humains suite à une exposition à des résidus de méthoprène que ce soit durant la grossesse ou l'enfance. Le méthoprène s'est révélé peu toxique dans les études à long terme. Il n'est ni neurotoxique ni génotoxique et il ne perturbe pas la fonction endocrinienne.
Le méthoprène est toxique chez les poissons d'eau douce (CL50 - 96 h de 760 µg/L chez la truite arc-en-ciel) et chez les invertébrés aquatiques d’eau douce (CE50 - 48h de 360 µg/L pour Daphnia magna). Il est modérément toxique chez les algues vertes (CE50 - 72 h de 1330 µg/L pour Scenedesmus subspicatus).
Le méthoprène est faiblement toxique chez les oiseaux exposés par voie orale (DL50 supérieure à 2000 mg/kg p.c. chez le canard colvert).
Cet insecticide est faiblement toxique chez les abeilles.
Faible
Le méthoprène n’est pas sensible à l’hydrolyse aux pH retrouvés dans l’environnement. Il est par contre facilement transformé par la photolyse dans l’eau (demi-vie de 4 à 5 jours). Le méthoprène est rapidement métabolisé par les microorganismes dans le sol, autant sous des conditions aérobies qu’anaérobies (demi-vie de 12 jours). Le principal produit de dégradation du méthoprène est l’acide méthoxycitronellique.
Faible
La constante d'adsorption sur le carbone organique (Koc) du méthoprène est de 2535 ml/g. Il est donc peu mobile dans les sols et son potentiel de lessivage est faible. La constante de la loi de Henry indique que le méthoprène est légèrement volatil à partir des sols humides et de l'eau (H = 8,7 x 10-6 atm.m3/mol).