Accueil > Effets toxiques des matières actives > Fiche

Effets toxiques des matières actives


Information
210880-92-5
clothianidin, TI 435
Insecticide
Néonicotinoïdes
4A
Agonisme/antagonisme des récepteurs de l’acétylcholine. Fixation sur le récepteur nicotinique de l’acétylcholine, avec interruption de la transmission de l’influx nerveux.
Légende : Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque

La clothianidine est peu toxique chez le rat quelle que soit la voie d'exposition. Elle est beaucoup plus toxique par voie orale chez la souris. Elle n'est pas irritante pour la peau et les yeux et elle ne cause pas de sensibilisation cutanée.
Une étude chronique chez les souris n'a pas démontré d’effets oncogènes. Les effets observés étaient une perte de poids corporel, un ralentissement du gain de poids corporel et l’hyperplasie de la partie fibromusculaire du col de l’utérus. Chez les rats des deux sexes, un poids corporel inférieur, une consommation d’aliments réduite et une toxicité hépatique ont été notés. D'autres effets ont également été observés (femelles: hyperplasie des cellules interstitielles de l’ovaire; mâles: hémorragies et oedèmes stomacaux, minéralisation et hyperplasie au niveau rénal). Des études chroniques ont révélé une incidence sigificative plus élevée d'adénomes des cellules parafolliculaires thyroïdiennes chez les rats femelles ce qui pourrait être révélateurs d’une influence hormonale sur la promotion tumorale mais cette hypothèse n'est pas vérifiée. À cet effet, l'EPA a jugé le produit non cancérigène, les tumeurs observées étant à la limite des valeurs historiques chez les témoins pour la souche animale utilisée. L'ARLA a par la suite considéré la clothianidine comme non cancérigène. Les études chroniques démontrent aussi l’existence d’effets sur le système immunitaire (poids du thymus et de la rate, hypocellularité diffuse dans la moelle osseuse, déplétion des cellules lymphoïdes au niveau du thymus, de la rate et des ganglions mésentériques). Les études standars n'ont pas démontré d'effets sur la reproduction et le développement à des doses parentales non toxiques. Des effets correspondant à une perturbation du système endocrinien ont été notés chez des rongeurs et chez le chien (testicules, prostate, ovaires, utérus, surrénales, thyroïde) traités avec des lots différents de clothianidine. La clothianidine a causé des signes neurotoxiques dans certaines études.

La clothianidine est faiblement toxique chez les poissons d'eau douce (CL50 - 96 h > 101 500 µg/L chez la truite arc-en-ciel), les invertébrés aquatiques d’eau douce (CE50 – 48h > 119 000 µg/L pour Daphnia magna) et les plantes vasculaires (CE50 – 14 jours > 121 000 µg/L pour Lemna gibba). Elle est légèrement toxique pour les algues vertes (CE50 - 120 h de 64 000 µg/L pour Pseudokirchneriella subcapitata). Son log P indique qu'elle risque peu de se bioaccumuler.

La clothianidine est pratiquement non toxique chez le colin de Virginie (DL50 supérieure à 2 000 mg/kg p.c.). Cependant, elle est modérément toxique chez la caille du Japon (DL50 supérieure à 423 mg/kg p.c.).

Cet insecticide est très toxique chez les abeilles (DL50 par voie orale de 0,004 µg/abeille et DL50 par contact de 0,03 µg/abeille). Le TZNG, un métabolite, est modérément toxique chez les abeilles (DL50 de 3,95 µg/abeille). Les produits de transformation TMG, MNG et TZMU sont quant à eux faiblement toxiques (DL50 > 152 µg/abeille pour le TMG, DL50 > 153 µg/abeille pour le MNG et DL50 > 113 µg/abeille pour le TZMU).

Élevée

La clothianidine résiste à l'hydrolyse aux pH normalement retrouvés dans l'environnement. Elle se dégrade par photolyse à la surface du sol avec une demi-vie de 8,2 jours et dans l'eau avec une demi-vie de 3,1 à 28 heures. Cet insecticide est de faiblement persistant à persistant dans les sols en condition aérobie (demi-vie de 11 à 5 357 jours) et dans l’eau en condition aérobie (demi-vie de 9 à > 181 jours). Il est faiblement persistant dans l’eau en condition anaérobie (demi-vie de 5 jours).

Les principaux produits de dégradation de la clothianidine sont le MNG (N-méthyl-N’-nitroguanidine), le TMG (N-(2-chlorothiazol-5-ylméthyl)-N’-méthylguanidine), le TZNG (N-(2-chlorothiazol-5-ylméthyl)-N’-nitroguanidine) et le TZMU (N-(2-Chlorothiazol-5-ylméthyl)-N’-méthylurée). Le MNG et le TZNG sont de modérément persistant à persistant dans les sols (demi-vie de 71 à 113 jours et de 53 à 133 jours, respectivement).

Élevé

La constante d'adsorption sur le carbone organique (Koc) de la clothianidine est de 60 à 345 ml/g. Elle est donc mobile à modérément mobile dans les sols et son potentiel de lessivage est élevé. Cet insecticide est susceptible d’être entraîné jusque dans les eaux souterraines. La clothianidine est non volatile à partir des sols humides et de l’eau selon la constante de la loi de Henry (H = 9,8 x 10-16 atm.m3/mol).

Les produits de transformation de la clothianidine ont des mobilités variées. Le MNG est très mobile à mobile (Koc de 5,2 à 28 ml/g) alors que le TZNG est modérément mobile (Koc de 205 à 432 ml/g). Le potentiel de lessivage du MNG et du TZNG est élevé. Le TZMU est mobile à modérément mobile (koc de 46 à 96 ml/g) et le TMG est légèrement mobile à immobile (koc de 525 à 6159 ml/g).



logo

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.