Accueil > Effets toxiques des matières actives > Fiche

Effets toxiques des matières actives


Information
52918-63-5
deltamethrin
Insecticide, Acaricide
Pyréthroïde synthétique
3
Modulation au niveau du canal ionique sodium. Action toxique au niveau des axones par interférence avec le fonctionnement du canal sodium au niveau du SNC et du SNP, par stimulation de décharges nerveuses à répétition causant la paralysie.
Légende : Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque

La deltaméthrine peut être modérément ou peu toxique par voie orale selon le véhicule avec lequel elle est administrée. Elle est peu toxique par les autres voies d'exposition et elle est peu irritante. Une paresthésie a été observée chez des travailleurs exposés mais les symptômes étaient temporaires et disparaissaient après l'exposition.
Les études à moyen et long terme chez les animaux de laboratoire ont mis surtout en relief une hypersensibilité, une stimulation du système nerveux, une activité locomotrice perturbée, une diminution de poids corporel et de gain de poids. Dans des études sur la reproduction, les petits n'ont pas démontré de sensibilité accrue comparativement aux adultes après une exposition. Dans les études prénatales de références suivant un protocole standard portant sur le développement des rats et des lapins ainsi que dans une étude de neurotoxicité développementale, aucun effet adverse n'a été observé sur la progéniture en absence d'effets maternels. Cette substance n'est ni génotoxique ni un perturbateur de la fonction endocrinienne. La deltaméthrine est en cours de réévaluation par l'EPA et le California EPA évalue présentement les effets sur la reproduction et le développement.

La deltaméthrine est très toxique chez les poissons d'eau douce (CL50 - 96 h de 0,39 à 0,91 µg/L chez la truite arc-en-ciel) et les invertébrés aquatiques d’eau douce (CE50 – 48 h de 0,021 à 5 µg/L pour Daphnia magna). Elle est modérément toxique pour les algues vertes (CE50 - 72 h de 2 560 µg/L pour Scenedesmus subspicatus). La valeur de log P indique qu'elle a un fort potentiel de bioaccumulation dans les tissus des organismes aquatiques.

La deltaméthrine est faiblement toxique chez les oiseaux exposés par voie orale (DL50 > 4640 mg/kg p.c. chez le canard colvert et DL50 > 2250 mg/kg p.c. chez le colin de Virginie).

Cet insecticide est très toxique chez les abeilles (DL50 par contact de 0,0015 à 0,051 µg/abeille et DL50 par voie orale de 0,049 à 0,079 µg/abeille).

Faible

La deltaméthrine est faiblement à modérément persistante dans les sols en condition aérobie (demi-vie de 6,12 à 72 jours) et faiblement à très persistante en condition anaérobie (demi-vie de 20 à 114 jours). Elle est faiblement persistante dans l’eau en condition aérobie (demi-vie de 0,022 à 4,2 jours). Cet insecticide est stable à l’hydrolyse en milieu neutre et acide, mais il s’hydrolyse rapidement en milieu alcalin (demi-vie de 31 jours à pH 8 et de 2,5 jours à pH 9). La photolyse au sol de la deltaméthrine est rapide (demi-vie de 9 jours), mais elle est plus lente dans l’eau (demi-vie de 47,7 jours à pH 5 et de 64,1 à 85,6 jours à pH 7). La photolyse n’est pas une voie de transformation importante de la deltaméthrine.

Dans les sols, une grande partie de la deltaméthrine est minéralisée en CO2. Le produit de biotransformation principal de la deltaméthrine dans les sols en condition aérobie est l’acide 3-(2,2-dibromovinyl)-2,2-diméthylcyclopropanecarboxylique (Br2CA). Dans l’eau, les produits de biotransformation principaux en condition aérobie sont le Br2CA et le BrCA-isomère 1.

Faible

La constante d'adsorption sur le carbone organique (Koc) de la deltaméthrine est de 269587 à 2741742 ml/g. Elle est donc immobile dans les sols et son potentiel de lessivage est faible. La deltaméthrine est peu susceptible de contaminer l'eau souterraine. Elle peut par contre contaminer l'eau de surface par dérive de pulvérisation et par ruissellement. Cet insecticide est susceptible de se volatiliser à partir des sols humides et de l'eau selon la constante de la loi de Henry (H = 3,1 x 10-2 atm.m3/mol).

Le Br2CA est très mobile à mobile dans les sols (koc de 11 à 46,8 ml/g). L’acide m-phénoxybenzoïque (PBac), un produit de transformation secondaire de la deltaméthrine, est de mobile à modérément mobile dans les sols (koc de 51 à 319 ml/g).



logo

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.