Accueil > Traitements phytosanitaires et risques associés > Fiche traitement

Fiche Traitement

Critères de recherche :
  • Pomme
  • Insecticides, acaricides et phéromones
  • En champ
  • Mouche de la pomme
  • Pendant la saison de croissance
  • Terrestre

Information sur les produits composant le traitement

Légende :
EXIREL (30895) 28 cyantraniliprole Diamides Faible À déterminer

 Information sur le traitement

Doses d’application des produits commerciaux

EXIREL
750,0 à 1500,0 mL/ha Oui

Information agronomique

Pomme 12 h
Insecticides, acaricides et phéromones 3 j
Pendant la saison de croissance

Périodes d’intervention recommandées pour les ravageurs ciblés par la PFI : 
Charançon de la prune :
bouton rose, bouton rose avancé, calice, nouaison, mi-juin à fin août
Cicadelle blanche du pommier : calice, nouaison, mi-juin à fin août
Mouche de la pomme : mi-juin à fin août
Puceron rose du pommier : débourrement, débourrement avancé, prébouton rose, bouton rose, bouton rose avancé, calice, nouaison, mi-juin à fin août


1 Les délais de réentrée présentés proviennent des étiquettes lorsque disponibles. Dans le cas contraire, les délais provisoires présentés ont été recommandés par l'Institut national de santé publique du Québec.


Liste des ennemis supprimés

L'information associée à l’efficacité provient de l'étiquette des produits. Par défaut, tous les ennemis sans note de bas de page sont supprimés. Voici les différents types d’efficacité possibles :

  • Suppression
  • Répression
  • Charançon de la prune,
  • Cicadelle blanche du pommier,
  • Mouche de la pomme,
  • Puceron rose du pommier,
  • Puceron vert du pêcher,
  • Scarabée japonais

Conditions de succès

Appliquer lorsque la présence des insectes ravageurs le justifie selon les données de dépistage. Le traitement doit viser les œufs en éclosion, les 1ers stades larvaires ou les nymphes. Appliquer la dose maximale lorsque l'infestation est sévère. Appliquer dans un minimum de 450 litres d'eau par hectare en s'assurant de couvrir uniformément le feuillage. Consulter l'étiquette pour connaître le pH adéquat de la bouillie. Ce traitement permet de lutter contre divers ravageurs. Pour lutter contre la mouche de la pomme, le charançon de la prune et le scarabée japonais, appliquer entre 1 000 et 1 500 mL de ce produit par hectare. Pour lutter contre la mouche de la pomme, appliquer 7 à 10 jours après la capture de la 1re mouche. Si nécessaire, répéter le traitement à intervalle de 10 à 14 jours. Pour lutter contre le charançon de la prune, dépister les arbres sur le pourtour du verger après la floraison. Si nécessaire, répéter le traitement à intervalle de 10 à 14 jours.

Mises en garde

Phytotoxicité : une évaluation de la tolérance des cultures au produit ne peut être faite sur l'ensemble des variétés. Ainsi, il incombe à l'utilisateur de vérifier les signes de phytotoxicité sur de petites parcelles avant d'effectuer un traitement à grande échelle. Ce produit est toxique pour les abeilles et pour certains insectes bénéfiques. Ne pas appliquer le traitement lorsque les abeilles butinent. Ne pas faire plus de 4 applications par saison de ce produit dans cette culture. Ne pas excéder 4,5 litres de ce produit par hectare par saison dans cette culture. Consulter l’étiquette pour connaître les restrictions concernant l’application d’autres pesticides précédant ou suivant une application de produit à base de cyantraniliprole.

Toujours lire l'étiquette avant d’utiliser un pesticide et respecter les recommandations du fabricant.

Équipement de protection individuelle

Appréciation des risques - Santé et environnement
Légende :
Extrêmement Élevé
Extrêmement
élevé
Élevé
Élevé
Modéré
Modéré
Léger
Léger
Faible
Faible
Signification des symboles de risque
   
       
EXIREL cyantraniliprole 6
175
Modérée
Élevée

* Les symboles de risque sont basés sur l'effet le plus critique des matières actives. L’IRS indique une appréciation globale du risque que des produits phytosanitaires peuvent présenter dans une situation donnée. Consultez la fiche santé détaillée des matières actives pour connaître les risques qui y sont associés.

** Les risques environnementaux sont déterminés à partir des propriétés des matières actives et des doses appliquées. L’évaluation de ces risques ne tient pas compte des conditions environnementales au moment de l'application, et elle n’est donnée qu’à titre indicatif. Elle ne remplace pas une évaluation complète du risque.

Logo Partenariat canadien pour l’agriculture

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.